A-Z Index

COVID-19 : deux milliards de dollars nécessaires pour les pays les plus pauvres

L’ONU a lancé mercredi 25 mars un plan de réponse humanitaire mondial de 2 milliards de dollars destinés à soutenir les pays les plus vulnérables dans la lutte contre la pandémie de coronavirus COVID-19.

Des millions de personnes vivent dans des pays pauvres ou ravagés par la guerre, dans les camps de déplacés ou de réfugiés « Ils n’ont pas de maison où ils peuvent s’isoler ou juste se tenir à distance les uns des autres. Ils manquent d’eau propre et de savon pour accomplir l’acte le plus élémentaire de protection contre le virus : se laver les mains. Et s’ils tombent gravement malades, ils n’ont aucun moyen d’accéder à un système de santé qui puisse leur fournir un lit d’hôpital ou un système de ventilation », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

Sans cette aide cruciale, « nous laisserions des millions de personnes en danger et le virus pourrait à nouveau se propager à travers le monde », a indiqué Mark Lowcock, Secrétaire général adjoint des Nations Unies, en charge des Affaires humanitaires.

« Le COVID-19 a déjà bouleversé la vie dans certains des pays les plus riches du monde. Il atteint maintenant des endroits où les gens vivent dans des zones de guerre, n’ont pas facilement accès à l’eau potable et au savon, et n’ont aucun espoir d’avoir un lit d’hôpital s’ils tombent gravement malades ».

Ce plan qui sera mis en œuvre par les agences des Nations Unies en collaboration avec des ONG internationales et nationales, permettra de :

  • Fournir l’équipement de laboratoire essentiel pour tester le virus, et les fournitures médicales pour soigner les malades ;
  • Installer des stations de lavage des mains dans les camps de déplacés et réfugiés ;
  • Lancer des campagnes d’information du public sur la manière de se protéger et de protéger les autres contre le virus ;
  • Etablir des ponts aériens et des hubs en Afrique, en Asie et en Amérique latine pour acheminer le personnel humanitaire et le matériel là où ils sont le plus nécessaires.

« Le COVID-19 menace toute l’humanité et toute l’humanité doit s’engager ensemble dans la bataille. Les réponses individuelles des pays ne suffiront pas », a ajouté le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

A ce jour, le COVID-19 a tué plus de 16 000 personnes dans le monde et près de 400 000 cas ont été signalés. Il est présent dans le monde entier et atteint maintenant des pays qui étaient déjà confrontés à une crise humanitaire en raison de conflits, de catastrophes naturelles et du changement climatique.

Ces fonds pour lutter contre le coronavirus sont importants pour ne pas oblitérer les autres actions de l’ONU à destination des plus pauvres. « Nous ne devons pas combattre la pandémie au détriment des autres urgences sanitaires humanitaires », a expliqué le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé.

Cet appel correspond aux besoins exprimés par plusieurs agences des Nations Unies : l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), ONU-Habitat, le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

 

 

Derniers articles

Journée de l’autisme : préserver les droits pendant le COVID-19

La crise sanitaire liée au COVID-19 et ses conséquences multiplient les obstacles auxquels se...

« Cette crise restera sûrement comme le moment le...

« Visages de l’ONU » : Herman Quarles van Ufford, Conseiller du Secrétaire général adjoint Fabrizio Hochschild...

COVID-19 : info ou intox

Mise à jour le 1er avril 2020 La pandémie du coronavirus COVID-19 est propice à...

Infirmières à domicile, Mireille et Françoise travaillent « la peur...

Chaque jour, le réveil de Mireille Delon sonne avant 6 heures. Sa première visite...

COVID-19 : la santé mentale doit être une priorité

Les mesures visant à contenir la propagation du coronavirus COVID-19, telles que le confinement,...

France et Monaco

4,213FansJ'aime
4,244SuiveursSuivre

Belgique et Luxembourg

2,773FansJ'aime